La grande foi d’une païenne

16 août 2020

La grande foi d’une païenne

Le Seigneur propose à notre admiration le foi humble et confiante, insistante et spontanée à souhait, d’une femme de Canaan, - donc une païenne -, venue implorer la guérison de sa fille, tourmentée par le démon.

Notre foi est un appel incessant à nous ouvrir à l’autre différent : nous n’avons pas choisi ceux avec qui nous sommes rassemblés en ce dimanche, ils nous sont donnés comme des frères et des soeurs dans la foi.

Dieu lui-même n’est-il pas le Tout-Autre, celui que nous ne pouvons enfermer dans nos dogmes et nos définitions ?
Nous qui nous rassemblons dans ce que le prophète Isaïe appelle « la maison de prière pour tous les peuples », ouvrons nos coeurs à ce Dieu qui se dit d’abord dans la différence.